Accueil

VICUS : Base de données des habitats groupés des cités antiques du Massif Central

Origine et objectifs de la base de données en ligne


La base VICUS a été initialement conçue pour pérenniser le corpus des agglomérations antiques établi par F. Baret dans le cadre de sa thèse de doctorat, intitulée Les agglomérations « secondaires » gallo-romaines dans le Massif central (cités des Arvernes, Vellaves, Gabales, Rutènes, Cadurques et Lémovices), Ier s. av. J.-C. – Ve s. ap. J.-C. soutenue le 8 juin 2015 à Clermont-Ferrand (mention Très honorable avec les félicitations du jury).

Le souhait de voir se pérenniser cet important corpus, exprimé par plusieurs membres du jury, a inciter son auteur a établir un nouveau formulaire, répondant au double objectif de conservation des données et d'outil de travail pour le prolongement des recherches, adapté à un usage et une consultation en ligne.

Ce second dessein est aujourd'hui pleinement mis à profit pour le territoire lémovice. En effet, la base VICUS bénéficie depuis juin 2018 de l'apport des travaux du PCR HaGAL – Habitat Groupé Antique de la cité des Lémovices du Ministère de la Culture (DRAC Nouvelle Aquitaine) qui réunit une quinzaine de chercheurs issus de l'université, du CNRS, de l'INRAP, du Ministère de la Culture et d'Eveha. La base VICUS est ainsi devenue le principal outil de travail du PCR.

Accessibilité et consultation


Développée comme un outil de sauvegarde, de travail et de diffusion des résultats, les notices sont classées selon 3 niveaux en fonction de leur état : ouverte (les données sont en cours de saisie, la notice est incomplète) ; en cours (la saisie des données issues de la thèse est achevée et la rédaction doit être finalisée ou complétée, une relecture est nécessaire) ; terminée (la notice est jugée dans un état suffisant pour être considérée comme utilisable et réellement consultable ; elle peut cependant évoluer en fonction des recherches en cours).

Toutes les notices sont accessibles dans un format réduit spécifiquement développé pour la consultation publique, quelque soit l'état des notices. Les notices intégrales et le formulaire de saisi ne sont accessibles qu'aux chercheurs engagés dans le PCR.

Une cartographie interactive est accessible publiquement (onglet Carte) afin de visualiser l'ensemble des sites étudiés, connaître leur identité et accéder à la notice publique.